De quels maux souffre notre république?

Publié le par chaineze.kabouya.over-blog.com

virus.jpg

 

 

J'en ai déjà parlé à plusieurs reprises, la république est malade.

De plus en plus malade. 

Le diagnostic est sans équivoque. 

Le mal qui ronge notre république s'appelle extrême droite.

C'est un savant mélange de débat sur l'identité nationale, de loi sur la burqua, de débats sur la laïcité, de communautarisme saupoudrée de quelques déclarations nauséabondes de ceux qui porte les couleurs de la république dans les plus hautes sphères de l'état.

La banalisation de l'idée selon laquelle les étrangers seraient responsables des maux de notre société, envahie peu à peu les esprits de nombreux français.

L'UMP a bien rempli sa part du contrat. Elle à laisser le virus se développer sur le terreaux déjà bien préparé par la crise économique et la baisse du pouvoir d'achat. 

Mais nous connaissons, nous Vénissians, d'autres catalyseurs...

Le député du coin, malade lui aussi, a repris à son compte les pires arguments de ceux qui veulent diviser la société.

Sous couvert d'anticapitalisme, il s'en prend aux plus faibles, aux immigrés, aux sans papiers.

Mais peut être à t il oublié que nul n'est responsable de sa propre exploitation. Les bactéries ici, ce sont bien ces patrons voyous qui font leur beurre sur le dos de salariés pressurisé.

Alors, quoi de plus étonnant, que ce virus ce propage à la vitesse grand V dans nos villes.

Aujourd'hui, même les élus de la République, sont menacés pour leurs combats et leurs idées.

Ceux la même qui portent l'écharpe bleue-blanc-rouge et qui chaque jour entrent dans leurs mairies portant l'inscription : Liberté, Egalité, Fraternité.

Porter les couleurs de la République, en défendre les valeurs nécessite courage, responsabilité et solidarité.

Tous les camarades socialistes et au delà je l'espère, apportent leur soutien à Lotfi Benkhelifa, élu socialiste que l'on tente d'intimider.


Publié dans Vénisiseux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article