L'arrivée à Alger

Publié le par chaineze.kabouya.over-blog.com

Départ de Lyon à 9h20.

Une heure et demie plus tard j'atterris à Alger. 

Sous un soleil de plomb, les camarades du FFS m'attendent à la sortie. 

Après quelques heures de repos, nous faisons une petite ballade à Alger. Ville à l'architecture magnifique.

Nous rejoignons ensuite les camarades au siège du FFS dans les hauteurs d'Alger (solfé peut jalouser ce siège avec une vue imprenable sur la ville et la mer!)

Les militants, responsables de fédérations, secrétaires nationaux, vont et viennent. 

L'échange politique et humain est une expérience qui restera longtemps dans ma mémoire.

Entre éclats de rires et discutions sérieuses, nous apprenons à nous connaître.

Nous parlons, du FFS, du PS, de la politique de Sarkozy, de la politique Algérienne, des révolutions dans le monde arabe,... Autant d'analyses qui se croisent, se complètent.

J'affirme ma volonté, d'essayer de faire en sorte que le PS renoue des liens forts avec le FFS, membre de l'internationale socialiste. Seul parti d'opposition, dont la ligne politique à toujours été la même. Seul parti à dénoncer sans cesse, les manipulations du pouvoir.

Je le dis, ici, comme je l'affirme à Lyon, le PS doit adopter une position intransigeante vis à vis des pays dans lesquelles les libertés sont attaquées. Nous devons, une fois pour toute réaffirmer notre soutien à ceux, qui se battent, sur le terrain pour faire gagner la démocratie.

Les camarades du FFS, sont déçus de l'attitude de dirigeants socialistes, qui, lors de déplacements officiels, ne prennent pas la peine de les rencontrer. Par manque de culture politique ou par volonté de ne pas froisser le régime. Peu importe, je les comprends. 

La vérité, c'est que nos partis, partagent les mêmes valeurs. Se battent pour le même modèle de société. Partant de ce constat, nous socialistes, devons apporter notre soutien au FFS.

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article