les Misérables, une création originale de V.Hugo, revisitée par l'UMP et le FN

Publié le par chaineze.kabouya.over-blog.com

miserables.jpg

Scène 1, acte 1 :

Le rideau s'ouvre.

Il est 18h30. Le conseil municipal de Vénissieux commence.

L'ordre du jour : Le vote du budget.

Dans le rôle des misérables : les Vénissians.

Dans le rôle des sauveurs du peuple : Messieurs Girard (UMP tendance milloniste) et Benedetti (FN)

Après une présentation des finances de la ville, les comédiens entrent en scène.

Mr Girard, plus calme qu’à son habitude, entre en scène. D'un ton accusateur, il crie à l'injustice sociale." Le peuple Vénissian est affamé par cette nouvelle levée d'impôts. Le peuple Vénissian est en grave danger : la direction stalinienne de la vile, remet gravement en cause la propriété privée"

L'avant garde éclairée et éclairante en la personne de Mr Girard, donne alors un cours de marxisme en ces termes: L'idéologie marxiste est contre la propriété privée. Et sachez que la propriété privée est le premier de nos droits. De plus en nous empêchant d'être propriétaire, vous ne nous permettez pas de donner et d'aider notre prochain"

Il déclare d'une ton solennel :" Redonnons des lettres de noblesses à la politique"

Son comparse, Mr Benedetti, le verbe acerbe, s'en prend violemment aux associations subventionnées :

" Le FN ne votera pas se budget. Vous politiciens staliniens donnez de l'argent public à des associations Algériennes et à des syndicats gauchisant. Jamais une association auvergnate n'obtient de subventions. Méfiez vous, nous sommes aux portes de l'Elysée. Marine est à 24% dans les sondages"

RIRE ET SIFFLEMENTS DE LA SALLE

Soyons sérieux un instant.

Si le Front National atteint des intentions de votes record, c'est que son nouveau meilleur ami, l'UMP, fait largement le boulot qui incombait à Jean-Marie jusqu'à présent.

Mr Girard veut redonner des lettres de noblesses à la politique? Peut être pouvons nous ajouter une particule devant son nom.

Mais pour la noblesse de la politique, ce représentant du parti présidentiel, peut repasser. Il suffit de se poser en donneur de leçon, quand son parti agit comme c'est le cas de l'UMP.

De lois liberticides en débats puants, Nicolas Sarkozy et les clowns qui constituent sont gouvernement, ont largement participé à la dédiabolisation du Front National.

La création du ministère de l'immigration et de l'identité nationale,

Le débat sur l'identité nationale,

La désignation des migrants comme la cause de tous les maux du pays,

Les lois liberticides et antisociales,

Le débat sur l'islam,

Le soutien à des journalistes et pseudo intellectuels incitant à al haine raciale

Les connivences avec le grand capital,

L’attitude méprisante et méprisable du président de la République,

La condamnation d'Hortefeux pour injure raciale,

La collusion avec la quasi totalité des dictateurs du monde,...

Dois-je continuer?

Tout cela constitue aujourd'hui la base de la décontamination de la pensée du FN et de son ascension dans les sondages. 

Si Nicolas Sarkozy à réussi le hold-up électoral en 2007, les français montrent aujourd'hui qu'il préfèreront l'original à la copie en 2012...

Notre responsabilité, d'élus, de militants de gauche n'est plus seulement de faire barrage au Front National ou au Sarkozysme. C'est de redonner espoir aux Français dans nos propositions. C'est d'être en capacité d'oeuvrer pour un changement profond dans notre société, pour plus de justice sociale, pour plus d'égalité, pour plus de liberté.

 

Publié dans Vénisiseux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article