Un petit coin de bonheur...

Publié le par chaineze.kabouya.over-blog.com

mariaG.jpg

 

La vie d'élue n'est heureusement pas rythmée que de réunions interminables, de dossiers à gérer et de décisions à prendre.

Nous avons la chance, dans notre rôle d'officier d'état civil, d'assister à des moments importants dans la vie de nos concitoyens. 

Le mariage en est un. 

Personnellement, j'aime bien célébrer des mariages.

Depuis le début de mon mandat, j'ai assisté à toute sorte d'unions.

Du couple qui vient se marier pendant la pause déjeuner et repart au travail, à celui qui décide de faire ça en tout petit comité, en passant par le mariage en grandes pompes...

Mais aujourd'hui, j'ai célébré, un mariage, qui m'a profondément émue. Jamais, je n'avais autant ri et partagé avec un couple.

Il y a une semaine, quand la Direction des Formalités Administratives, m'a appelé pour me dire qu'ils avaient prévu un mariage le jeudi à 14h20, j'avoue ne pas avoir été très emballée. 

L'agent me fait un petit topo sur la situation : Monsieur est très malade. Le mariage est programmé en "urgence".

Très honnêtement, je me disais que ça allait être compliqué...

Mais quand j'ai vu arriver, celle qui allait prendre le "titre" de Madame, dans la salle des mariages, radieuse, s'excusant du retard, parce que son futur mari, n'avait pas voulu, pour l'occasion prendre son fauteuil, j'ai changé d'avis.

Ils étaient 4. Les mariés et les 2 témoins. 

Monsieur a quitté l'hôpital pour l'occasion. Il y retournera juste après.

J’ai vu cet homme, gravement malade, ayant du mal à se déplacer, mettre toute sa volonté pour arriver dignement au bras de sa future femme, debout. 

Malgré des circonstances qui pourraient ne pas prêter à sourire, nous avons partagé un moment de pur bonheur. Quand je ne suis pas très à l'aise, j'essaie de détendre un peu l'atmosphère avec quelques vannes sur l'acte de mariage.

Je suis tombé que un couple que cela a fait visiblement beaucoup rire. Madame m'a promis de me donner sa recette de la longévité de sa vie de couple. Monsieur, lui, attends toujours le chèque qu'on lui aurait promis s'il signait les registres.

Si ce mariage m'a tant ému c'est que ce couple à choisit, dans l'adversité, de s'unir dans notre maison commune.

Je les remercie pour ce qu'ils ont bien voulu partager avec moi.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article