Levée de l'état d'urgence en Algérie : une fausse bonne nouvelle

Publié le par chaineze.kabouya.over-blog.com

alerie

L'état d'urgence à été levée hier soir en Algérie.

S'il semble que nous pouvons nous réjouir de cette nouvelle, le doute est plus que permis.

En effet, force est de constater qu'il à été l'outil du pouvoir afin de contenir toute forme de manifestation qui pourrait s'assimiler à une opposition au pouvoir.

Il ne faut pas oublier non plus, que la durée de cet état d'urgence est une violation flagrante de la constitution Algérienne ( la constitution prévoit que l'état d'urgence ne peut être proclamée que pour une durée déterminée et que sa prolongation doit être validée par le parlement)

L'annonce de cette levée de l'état d'urgence s'accompagne de l'annonce de la mise en place d'une nouvelle loi anti-terroriste.

 La lutte anti terroriste, si nécessaire soit elle, ne peut justifier de nouvelles dispositions d'exception qui ne serviront que le pouvoir. Elle ne peut servir de faire valoir, à la mise en place d'un nouvel arsenal répressif, destiné à museler l'opposition.

Ces pratiques sont l'essence même d'un régime autoritaire. Rien ne garantit qu'une fois l'état d'urgence levé, les libertés seront restaurées. Rien ne garantit plus de démocratie en Algérie.

Les appels à la mobilisation générale se multiplient partout à travers l'Algérie. Quelle qu'en soit l'issue, le pouvoir devra répondre de ses actes. Nous attendons toujours que justice soit rendue pour toutes la victimes des années 90. Comment une société peut elle s'apaiser, quand ses tortionnaires vivent librement?

Il est temps de construire une nouvelle société, plus égalitaire, plus juste, plus démocratique! 


Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article