Vénissieux Solidarité Culturelle : Aidons les à ouvrir l'épicerie sociale de Vénissieux!

Publié le par chaineze.kabouya.over-blog.com

asso.jpeg

 

La rencontre à eu lieu dans les locaux de l'association Vénissieux Solidarité Culturelle. 

Cette association, tente depuis de nombreux mois, de faire aboutir son projet d'épicerie sociale et solidaire à Vénissieux.

Après avoir obtenu des financements de la Région Rhône-Alpes, du Fond Social Européen, alors que l'OPAC du Rhône leur a attribué des locaux (plus de 200m2) en plein coeur de la darnaise, ils se voient encore refuser les financement de la ville de Vénissieux.

Le prétexte? Cela ferait doublon avec la CCAS...

Pourtant, tout le monde s'accorde à dire, que nous avons besoin de créer du lien social dans nos quartiers. Que nous devons créer des espaces de vie, de débats, des lieux dans lesquels nous pouvons nous engager pour des causes justes.

Tel est le coeur du projet de Rani, le président de l'association et de tous ceux qui, engagés avec lui, travaillent  pour créer une structure nécessaire à notre ville. Nombreux sont les exemples, d'épiceries sociales, installées dans les villes et qui permettent de sortir de l'isolement un grande partie de ceux qui s'y trouve. 

L'épicerie sociale, travaillera en lien avec organismes sociaux (département, CCAS,...) mais ce sera aussi un lieu d'accueil. Les actions proposées seront nombreuses : ateliers santé, café débat, rencontre élus/citoyens...

C'est donc un projet complet et concret qui nous est proposé. 

Comment ne pas être interpellé par ce refus d'aider une association à vocation sociale? 

Malgré un guide de la ville, dénombrant beaucoup d'associations, force est de constater que nous avons du mal à pérenniser des structures de ce type. Force est de constater aussi, la ville ne porte pas de projets associatifs d'ampleur.

Le Centre Associatif Boris Vian, installé dans ses nouveau locaux, vient en soutien aux militants associatifs, tant sur le plan matériel, qu'administratif.

Nous devons pouvoir faire mieux. Apporter notre soutien, à toutes celles et ceux, qui s'engage pour faire vivre le mouvement associatif. A toutes ces associations qui créer et entretiennent le lien social.

Nos territoires sont déjà victimes de leurs image de banlieue délabrées et dangereuses. Au delà de l'urgence sociale, nous devons construire un projet de vie, un projet de société. Nous devons construire des villes solidaires.

Et pour ce faire, nous avons besoin de la contribution de toutes les forces vives présentes sur le terrain. Nous devons développer le tissu associatif.

Les associations, sont aussi des lieux d'éveil des consciences, qui font naître l'engagement, parfois chez ceux, que la politique révulse.

 

Publié dans Citoyenneté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article