Vous avez dit dialogue social?

Publié le par chaineze.kabouya.over-blog.com

Baisse-chomage-99357.gif

 

"Solidarité avec les grévistes, soutien aux salariés en lutte, tous dans la rue,..." autant de slogans que nous avons tous entendu.

Les déclarations grandiloquentes pour la sauvegarde de l'emploi, pour les salaires, les conditions de travail, dont nous abreuve le groupe PCF de Vénissieux, ne sont visiblement pas valables pour tout le monde.

Il suffit parfois de traverser la rue, pour se rendre compte, qu'il n'est pas si infaillible que ça, le soutien aux salariés en lutte...

Les agents de médiathèque se sont battus durant des mois pour leurs conditions de travail. 

C'est aujourd'hui, au tour des gardiens d'équipement sportifs d'entamer un bras de fer avec la municipalité. Depuis deux semaines, les piquets de grèves se multiplient devant les équipement sportifs.

La raison de cette colère? La revalorisation de la rémunération des dimanches travaillés et de la prime repas. 

A ce jour, pour un dimanche travaillé, les agents reçoivent une prime de 7,40 euros. Ils réclament sa revalorisation à 80 euros.

Au moins, il n'auront pas attendus des mois avant d'être reçus par la direction générale, qui leur propose une revalorisation de 38 euros.

Les gardiens décident de reconduire la grève malgré cette proposition. Malgré cela, la municipalité à décider d'ouvrir les équipements sportifs ce week end!

Si la continuité du service public est une nécessité, on peut aisément comprendre le malaise de certains devant ce qui pourrait s'assimiler à certaines méthodes patronales...

Quid du dialogue social prôner par nos camarades communistes? Quid de ce soutien assuré aux salariés en grève?

Face à ce nouveau mouvement social, après celui des agents de la médiathèque, on ne peut que s'interroger sur la multiplication des mouvements sociaux des agents de la ville.

 

Publié dans Vénisiseux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article